Formation des membres du jury du Prix Togolais de la Qualité (PTQ)

Dans le but d’inciter les entreprises à s’inscrire dans la démarche qualité qui s’impose aujourd’hui à toute structure, le prix qualité est institué au niveau régional ainsi que national. Le Togo, étant à sa cinquième édition du prix qualité, a entamé certaines démarches pour faire de cette édition une réussite. Les membres composants le jury se sont faits formés le vendredi 15 Mars 2019 dans la salle de réunion de la SAZOF.

Suite au lancement du Prix Togolais de la Qualité (PTQ),  le 18 octobre 2018 dernier, le comité d’organisation du Prix a poursuivis ses activités en faisant des visites d’entreprises dans le but d’amener les entreprises à participer massivement au prix. Un prix qui veut renforcer la compétitivité des entreprises, inciter les organismes nationaux publics et privés à s’engager dans la démarche qualité c’est à dire valoriser les performances qualités et l’image de marque des entreprises, promouvoir la culture de la qualité auprès des consommateurs pour leur bonne santé et enfin permettre aux entreprises de répondre aux normes de protection de l’environnement.

La qualité étant aujourd’hui incontournable pour asseoir une économie moderne, l’organisation de ce prix est une façon pour l’institution régionale (CEDEAO) en général et le Togo en particulier, d’encourager les entreprises sur l’importance de cette démarche. Pour cette année, 11 entreprises se sont lancés dans la course. Après la phase des candidatures, s’en est suivie la seconde, celle des audits.

En préparation de la phase de délibération, le comité d’organisation a fait former les membres du jury par un expert en qualité. Lors de cette formation, les participants ont expliqué et discuté sur l’ensemble des critères de sélection des candidats. Ces critères sont des exigences tirés des normes ISO 9001, ISO 9004, ISO 14001 et des critères spéciaux de la CEDEAO. Les membres ont également été édifiés sur le rôle proprement dit du jury dans le choix des candidats, ce que doit faire l’auditeur, ses responsabilités et ses attributions. Le formateur, M.  AWUSSI Jean-Marie Minontikpo est revenu sur les critères définis pour les prix nationaux.

Rappelons que la faiblesse ou l’absence de la qualité constitue donc l’un des facteurs limitant le développement de notre région, et l’instauration de ce prix au niveau national vient à point nommé, relever ce défi.