Journée mondiale de la normalisation

Chaque année, le 14 octobre, les membres de l’IEC, de l’ISO et de l’UIT célèbrent la Journée mondiale de la normalisation, qui permet de rendre hommage aux efforts déployés en collaboration par les milliers d’experts du monde entier qui élaborent les accords techniques d’application volontaire, publiés sous forme de normes internationales.

Ces dernières décennies, l’innovation a fait progresser la qualité vidéo à pas de géant. La vidéo est désormais accessible à tous et permet à chacun, partout dans le monde, de raconter son histoire et de partager ses souvenirs. Toutes ces avancées en matière de sophistication et d’accessibilité sont fondées sur les Normes internationales.

Les algorithmes de compression vidéo normalisés, fruits de travaux menés conjointement par l’IEC, l’ISO et l’UIT, ont été récompensés par deux Primetime Emmy Awards, attestant ainsi du rôle essentiel de la normalisation pour permettre à l’industrie de satisfaire une demande toujours plus forte sur le segment vidéo, l’une des applications les plus gourmandes en bande passante sur les réseaux mondiaux.

Si les Normes internationales répondent aux exigences du secteur en termes de puissance, elles facilitent également la transition vers les technologies de compression nouvelle génération et contribuent à optimiser le retour sur investissement des acteurs à chaque mise de fonds.

Grâce à des normes reconnues et appliquées dans le monde entier, les vidéos encodées sur un appareil peuvent être lues par un autre, quel que soit le dispositif utilisé. Les économies d’échelle ainsi créées contribuent à la croissance du marché, un gage de confiance pour tous ceux qui cherchent à innover et investir dans de nouveaux services et applications vidéo.

Les progrès technologiques en matière de vidéo ont changé la donne : en plus de révolutionner le secteur du divertissement, ils ont permis de nous rapprocher de nos familles et de nos amis aux quatre coins du monde, d’enrichir nos expériences en termes de communication et de faire avancer la médecine et l’éducation.